Pourquoi le prix de l’argent pourrait atteindre sa moyenne annuelle la plus élevée depuis 2014 ?

Le prix de l’argent fixé par la LBMA pourrait atteindre 18,40 dollars en 2020, son plus haut niveau en six ans, selon The Silver Institute.

Dans un contexte d’économie mondiale menacée par le Coronavirus, l’argent s’est mieux comporté que certains autres métaux, en partie grâce à son double rôle : celui de métal précieux et de métal industriel.

« La valeur monétaire de l’argent garantit une grande partie de son prix. Si le métal n’était utilisé que pour satisfaire la demande industrielle, son prix serait inférieur à 5 dollars l’once », déclare Brien Lundin, rédacteur en chef de la Gold Newsletter. « Le côté précieux de l’argent implique qu’il dépassera les métaux industriels dans les mois à venir ».

Les prix à terme de l’argent, qui se sont établis à 17,619 dollars l’once jeudi, ont baissé de près de 2% cette année. L’argent n’a pas fait aussi bien que l’or, qui a vu son prix augmenter de près de 4% sur la même période.

L’or a « augmenté en raison de préoccupations monétaires, mais cette tendance a été masquée par deux événements géopolitiques », selon M. Lundin : le « différend » entre les États-Unis et l’Iran suite à l’attaque aérienne américaine qui a tué le général iranien Qassem Soleimani, et l’épidémie de COVID-19. L’or est monté avec ces préoccupations géopolitiques, puis le cours a chuté au fur et à mesure que les craintes s’estompaient. « Malheureusement pour l’argent, cette tendance à la hausse n’a pas été suffisamment marquée pour inciter les spéculateurs à parier sur l’argent en même temps que sur l’or », dit-il.

Cependant, l’argent a été épargné par les baisses les plus marquées subies par d’autres métaux industriels, comme le cuivre, qui a chuté de près de 7% cette année.

La Chine est le deuxième plus grand consommateur mondial d’argent après les États-Unis, et « la montée de l’incertitude en Chine à cause du coronavirus se répercute lourdement sur le prix de l’argent », déclare Matthew Miller, analyste des actions chez CFRA Research.

« Alors que la faiblesse de la demande industrielle restera probablement un vent contraire, la CFRA anticipe une appréciation continue des valeurs refuge en 2020, et nous voyons une forte probabilité que l’argent surperforme l’or », ajoute-t-il.

Selon les rapports récemment publiés par The Silver Institute sur le marché mondial de l’argent en 2020, l’investissement dans l’argent physique et de son utilisation comme métal industriel devraient connaître une croissance continue. « Il y aura des moments où l’argent devra faire face à des problèmes tels que la crise sanitaire actuelle en Chine, qui pourrait frapper durement l’économie de ce pays », affirme l’institut.

Cependant, l’utilisation de l’argent comme métal industriel a représenté un peu plus de la moitié de la demande mondiale totale en 2019, et la croissance de « l’écoulement industriel » du métal devrait repartir cette année, après deux années de baisses marginales, selon l’institut. Il prévoit une hausse de 3% de la demande industrielle d’argent en 2020, le secteur électrique et électronique représentant la majeure partie des gains.

Entre-temps, les investissements dans l’argent physique, sous forme de pièces et de lingots, devraient augmenter pour une troisième année consécutive, ajoute l’institut.

« Le marché international de l’argent est sur le point de connaître une hausse des prix en 2020, même après avoir grimpé de 4% en 2019 », a déclaré Michael DiRienzo, directeur exécutif du Silver Institute, qui a fixé la moyenne de 2019 à 16,21 dollars. L’année dernière, un virage marqué vers des politiques monétaires plus souples – alors que la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine alimentait les inquiétudes sur les perspectives économiques mondiales – a soutenu le cours de l’argent.

L’institut prévoit que le prix moyen de l’argent sera de 18,40 dollars cette année, ce qui représenterait une hausse de 13% par rapport à 2019 et un sommet en six ans. « Nous nous basons sur la santé économique mondiale actuelle et sur les incertitudes géopolitiques dans les principales économies « , déclare M. DiRienzo. « Cette prévision est renforcée par le retour à la croissance de la demande industrielle d’argent, couplée à une forte augmentation de 7% des investissements physiques en argent ».

Source : Marketwatch

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *