La ruée vers l’or de la Chine pour s’éloigner du billet vert

La Banque populaire de Chine (BPdC) a augmenté ses réserves d’or en accumulant environ 32 tonnes de métal précieux au cours des trois derniers mois.

Selon les chiffres officiels, la BPdC a acheté 10 tonnes en février, après l’acquisition de 11,8 tonnes en janvier et de 9,95 tonnes en décembre, portant ainsi ses avoirs totaux à 1 874 tonnes, soit 60,26 millions d’onces.

Avant que la Chine ne se lance dans une frénésie d’achat d’or en décembre dans le cadre de sa stratégie d’abandon du dollar américain, la BPdC n’avait signalé aucune hausse de ses réserves depuis plus de deux ans. En effet, les chiffres officiels n’ont pas évolué entre octobre 2016 et novembre 2018.

L’accumulation d’or par la Chine s’inscrit dans le cadre d’efforts similaires déployés par les banques centrales mondiales pour s’éloigner du billet vert. En janvier, la Chine avait les sixièmes réserves d’or les plus importantes au monde, légèrement derrière la Russie. Selon le World Gold Council, les banques centrales ont acheté 651,5 tonnes d’or l’an dernier.

Cette décision intervient au moment où des pourparlers sont en cours entre les États-Unis et la Chine pour mettre fin à une guerre commerciale déclenchée par Washington, qui a imposé des droits de douane considérables sur les produits chinois et incité Beijing à prendre des mesures de rétorsion.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *