Pièces d’or

Près de 850 pièces d’investissement sont disponibles sur le marché. Devant un tel choix, il est normal de se sentir un peu perdu, surtout si l’on commence à comparer les primes, les décotes, les taxes etc. Élaborer une stratégie d’investissement peut alors vite devenir difficile. Essayons donc d’y voir plus clair sur les pièces d’or à acheter et la manière de procéder.

Quelles pièces d’or acheter ?

Privilégier les pièces d’or locales…

napoleon-20frLes pièces d’or locales offrent deux avantages : elles sont faciles à acheter et tout aussi aisées à revendre. En France par exemple, de nombreuses boutiques spécialisées dans le rachat d’or considèreront davantage le Napoléon que le Panda chinois.

Ils sont plus rassurés par une pièce française et le Napoléon trouvera toujours preneur dans le pays. D’autant plus que, avec 500 millions de Napoléon frappés en France depuis 1803, sa prime est accessible. Pourtant, en cas de crise, le potentiel de hausse de cette prime est élevé !

…mais acquérir des pièces de renommées internationales

Détenir des produits dont la renommée dépasse les frontières de son pays d’origine offre de réelles perspectives. La Philharmonique de Vienne s’inscrit dans cette optique : c’est la seule pièce d’investissement européenne d’une once d’or et ayant une valeur nominale en euros.

Malgré une popularité quelque peu diminuée, le Krugerrand reste également une référence en matière de pièces d’or d’investissement. De même que la Maple Leaf canadien ou l’Eagle américain. Autant de pièces qui sont des valeurs sûres de par leur pureté et liquidité.

Se focaliser sur les pièces d’or à faible prime

La prime d’une pièce est la différence entre la valeur de son poids en or fin et son prix de vente au cours du jour.

La prime d’une pièce est déterminée par plusieurs facteurs : l’offre/demande, le processus de fabrication, l’état de conservation, la valeur numismatique, et le pays de frappe.

Pour calculer la prime d’une pièce : (( prix de la pièce – sa valeur en or ) / sa valeur en or ) x 100

Plus la prime est faible, plus le prix de la pièce se rapproche de celui de son poids en or. Au-dessus de 10 % au dessus du cours spot, on peut considérer que la prime est élevée.

Deux pièces se distinguent aujourd’hui par leur faible prime : les Maple Leaf canadiennes et les Kangourou australiens.

Garder un œil sur le différentiel de prime

Le différentiel de prime permet de mesurer l’intérêt potentiel d’une pièce. Elle s’obtient par la différence entre la prime la plus élevée (en période exceptionnelle) et la prime moyenne ou prime de fond (en période normale). La pièce qui possède le différentiel de prime le plus intéressant en France est aujourd’hui le demi-napoléon.

Les pièces d’or « d’investissement »

bullion-pieceLes pièces frappées en or pur (24 carats), ou pièces d’investissement, forment une catégorie à part. Les investisseurs apprécient particulièrement les bullion coins, car faire le parallèle entre leurs prix et le cours de l’or est aisé. D’autre part, acheter une pièce d’investissement d’une once revient pratiquement à investir dans un lingot d’or mais offre beaucoup plus de liquidité.

Les pièces frappées en or pur constituent un gage de qualité. Conserver de telles pièces requiert cependant un certain professionnalisme.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *