Revendre son or

Revendre son or n’a jamais été aussi facile. Tout dépend évidemment de son format (bijoux, pièces, lingots, etc.) mais la récente recrudescence des boutiques spécialisées dans le rachat d’or a de quoi faciliter la tâche. Cela étant, revendre son or ne va pas sans prendre certaines précautions. Faisons le point.
revendre

Se préparer à revendre son or

Sauf en cas de force majeure, évitez de vendre votre or précipitamment. La revente doit s’inscrire dans le cadre d’une stratégie d’investissement précise. Ensuite, prenez l’habitude d’avoir les bons réflexes :

  1. Se tenir informé des cours de l’or : les acheteurs cherchent aussi des bénéfices et quelquefois, ils proposent un prix nettement en dessous des cours de l’or. Pour vous faire une idée, un bon prix doit au pire des cas se situer entre 70 et 90 % du cours de l’or.
  2. Connaître la qualité de son or : vos bijoux sont-ils en or pur ou de 22 carats ? Vos pièces d’or ont-elles une valeur particulière ? En effet, beaucoup d’acheteurs destinent l’or qu’ils collectent à la refonte et souvent, ils ne tiennent pas compte des spécificités de votre format.
  3. Vérifier la renommée des boutiques sur les forums spécialisés : en parcourant les forums, vous pouvez vous faire une idée assez précise des acheteurs les plus sérieux.

Où revendre son or ?

Après avoir collecté ces informations, l’application de quelques critères permettra de finaliser votre choix :

  1. La transparence : en plus du prix, l’acheteur affiche-t-il ses commissions ? D’autres frais seraient-ils à la charge du vendeur ?
  2. La ville : les analystes ont remarqué que les boutiques installées dans les grandes villes proposent des prix de rachat plus élevés. Pour les ventes en ligne, privilégiez les sociétés dont le siège se trouve dans votre pays de résidence.
  3. La spécialisation : ce volet concerne surtout la vente des pièces d’or d’investissement qui, en plus de leur poids d’or, possèdent aussi une valeur intrinsèque. Si vous contactez un acheteur non spécialisé qui destine l’or à la refonte, cette valeur ne sera pas prise en compte.
  4. La rétractation : si vous changez d’avis, vous avez une semaine après la transaction pour vous rétracter et reprendre votre or.

Ce qu’en dit la loi

Premièrement, la vente anonyme d’or est interdite. Vous devez présenter vos pièces d’identité ainsi que les papiers justifiants de votre propriété sur l’or que vous vendez.

Deuxièmement, la loi interdit le paiement en liquide. Vous devez être payé par chèque ou virement bancaire.
La taxe pour la cession de l’or est de 10,5 %. Les bijoux bénéficient d’un régime à part : la taxe de cession de 6 % ne s’applique que lorsque la vente est supérieure à 5 000 €.

Enfin, vous pouvez aussi vendre votre or à l’étranger. Par exemple, l’État belge ne prélève aucune taxe sur les ventes et vous avez la possibilité d’être payé cash. Toutefois, il faut payer au fisc les 10,5 % sur les transactions et déclarer à la douane les transferts d’argent de plus de 10 000 euros.