Le référendum Suisse, aucune conséquence sur le cours de l’or ?

Posted by on novembre 28, 2014 in actualité du marche d'achat/vente d'or | 0 comments

On lis, écoute dans les médias Suisse et spécialisé dans le marché de l’or que le résultat du référendum Suisse pourrait booster les cours de l’or. Qu’un « Oui » du peuple Suisse engendrerais une avancé pour le marché de l’or mais qu’en est-il en réalité?

referendum-suisse

Si le oui passe, toutes les mesures suivantes devront être appliqué :

  1. La banque nationale Suisse devra détenir 20% de ses actifs totaux en or physique.
  2. La Suisse devra garder son or sur son propre territoire et donc demander le rapatriement de l’or stocké à l’étranger
  3. Une interdiction pour la banque centrale Suisse de vendre de l’or des réserves nationale 

Cette série de mesure permettrait à la population suisse d’être rassuré sur son économie et notamment sur sa monnaie qui a subi plusieurs interventions ces derniers mois pour en abaisser sa valeur. Une assurance d’avoir une banque centrale forte en cas de crise systémique du secteur bancaire, secteur très développé dans la confédération helvétique.

Que va-t-il réellement se passer ?



Est-ce que le « oui » va l’emporter ? À cette question nous avons recours à l’aide des sondages et leurs résultats montrent que le Non à l’avantage. Surtout que quasiment toute la classe politique s’est mobilisée en faveur du non, notamment à cause de la troisième mesure, interdiction de toute cession d’or, qui met la BNS en situation délicate en cas de grave crise.

Si les sondages se trompent, ce vote devra être validé par un autre vote, celui de tous les cantons du pays où le « oui » semble encore plus improbable. En effet, les larges majorités élues dans ces cantons sont défavorable à cette initiative. Ainsi, ils n’hésiteront pas à se mettre en danger politiquement en désavouant le vote du peuple.

Si finalement le « oui » l’emporte, contrairement à ce que certains sites spécialisé sur le marché de l’or écrivent, il n’y aura pas de grand changement quant à l’offre et la demande. En effet, les achats de la Suisse peuvent s’étaler sur 5 années et resteront limités ne bouleversant pas vraiment le marché.

Une conséquence positive serait une économie et surtout une monnaie forte pour la Suisse, servant d’exemple à l’avenir pour d’autres pays.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *