Les sept règles d’or pour vendre ou acheter de l’or

Les boutiques spécialisées d’achat d’or se sont multipliés. Le prix de l’or a fortement augmenté,  les ventes augmentent de manière exponentielle : dès 2012, elles ont dépassé le seuil symbolique du milliard d’euros. Voici quelques règles simples à suivre avant vos achats et vente d’or.

  1. Préparez votre coup

  2. Avant de vendre ou d’acheter, effectuez quelques recherches, consultez les sites spécialisés pour obtenir les bonnes adresses et connaître les prix en cours. Bref, tenez-vous au courant de l’évolution du prix au niveau mondial pour être sûr de votre timing.

     

  3. Dans la mesure du possible, ciblez les connaisseurs

  4. Les collectionneurs et les numismates proposent une meilleure offre que les boutiques spécialisées qui ne tiennent pas compte de la rareté des pièces. Pour certaines boutiques, un 100 francs Bazor de 1935 vaut moins qu’un Napoléon. Sa valeur peut passer de 165 € dans une boutique spécialisée à 1 400€ chez un collectionneur…

     

  5. Évitez les boutiques spécialisées situées dans les galeries marchandes

  6. La majorité de ces boutiques destinent l’or qu’elles achètent à la fonderie, elles proposent donc d’acheter votre or au poids et leurs vendeurs ne sont pas des connaisseurs. Autres constatations : leurs prix de reprise sont souvent bas et la confidentialité n’y est pas toujours de rigueur.

     

  7. Faites jouer la concurrence

  8. Depuis la suspension officielle de la cotation de l’or en 2004, chaque boutique est libre de fixer ses prix. Ils peuvent ainsi varier du simple au double mais sont toujours en dessous de l’estimation affichée par CPoR, le plus important grossiste de France. En connaissance de cause, n’hésitez pas à négocier ! Beaucoup de boutiques peuvent s’aligner sur une offre supérieure : on peut y gagner 25% en plus !

     

  9. Renseignez-vous sur la fiscalité de l’or

  10. Actuellement, la taxe pour la cession de l’or est de 10,5%. Ce que l’on sait moins c’est que l’on peut bénéficier d’une imposition de 34,5% sur la seule plus-value grâce à la facture d’achat, c’est souvent une option plus favorable que la taxe forfaitaire à 10,5%. Une vente coutant plus de 5 000 euros est aussi exonérée de taxe mais cela ne s’applique qu’aux ventes de bijoux, d’antiquités et d’objets de collection.

     

  11. Restez dans la légalité

  12. Afin de lutter contre le blanchiment et le trafic de bijoux volés, tout règlement en liquide de vente d’or est interdit, vous devez être payé par chèque ou par virement bancaire. Et si des boutiques acceptent de passer outre cette interdiction, elles vous proposent un cours peu avantageux.

     

  13. Vendre à l’étranger

Vendre son or en Belgique, en Allemagne ou en Suisse est une possibilité. L’état belge ne prélève aucune taxe sur les ventes et vous pouvez être payé en cash. Les prix y sont aussi 10% plus cher qu’en France.